SAINTE MARIE FIGANIELLA

Ajouté à mes favoris Ajouter à mes favoris

Venez visiter Sainte Marie Figaniella, village calme et apaisant au cœur de la montagne corse, Un royaume où l’on part se ressourcer, contempler les montagnes et respirer l’air pur.

Un royaume où l’on part se ressourcer.

 

Situé sur les hauteurs de la vallée de Baracci, aux portes de la forêt domaniale de Vadde Mala, Sainte Marie Figaniella est un petit village douillet.  Plaines et montagnes environnantes en font un lieu calme et accueillant.

Le village est traversé par plusieurs cours d’eau : la rivière de Baracci, le ruisseau de Mulina et celui de la pointe de Zibo. Ils s’étendent sur 13 kilomètres. La commune possède un riche patrimoine naturel.

Les étranges rochers rouges aux formes tourmentées qui dominent le village sont des lieux de légendes. La tradition orale place plusieurs châteaux habités par les sarrasins en patrimoine exceptionnel.

A l’époque sous leurs menaces, la population se réfugient plus haut et ils bâtissent Figaniella aux environs de l’an 1160. Ces habitats fortifiés (casteddi), difficilement accessibles, témoignent de l’occupation préhistorique de ces lieux. De nombreux hameaux et bergeries, aujourd’hui en ruines, parsèment le territoire. Près de 85 âmes à l’année grâce à leur convivialité et leur accueil continuent de faire de cet endroit un havre de paix.

Une promenade agréable !

 

Tout d’abord, au détour d’une promenade vous rencontrerez un habitant qui sera ravi de partager avec vous l’amour de son village. De quoi y créer des liens affectifs.

Ensuite, à ne pas manquer : l’église « Santa Maria », élevée avec de très belles pierres d’un granit jaunâtre et gris. Elle est dotée d’une nef unique couverte, comme son abside en cul-de-four. On y voit des dalles de pierre et sont ornées d’une corniche à arcatures. Des modillons représentant divers motifs géométriques, humains ou animaliers sont visibles. Chef-d’oeuvre de l’art roman, elle est classée Monument historique en 1927. 

Enfin, continuer votre route vers la D19 passant par le « Col de Sio ». Haut lieu de la résistance durant la 2ème guerre mondiale, la route D 557, serpente à travers la forêt domaniale. En effet, à droite le chemin vous mène vers Olmeto et à gauche Propriano. C’est aussi le départ de nombreuses balades vers les villages avoisinants.